Microblog : A very long article Wikipedia article on the orientation of toilet paper [7 jun à 22:52] [R]

Mardi, 27 mars 2007

Nerd Score

Traduction: [ Google | Babelfish ]

Catégories : [ Informatique ]

I found a nerd test on Tinou's blog, so of course, I had to take it. Looks like I'm quite a nerd…

I am nerdier than 93% of all people.

[ Posté le 27 mars 2007 à 15:28 | 3 commentaires | ]

Geek Score

Traduction: [ Google | Babelfish ]

Catégories : [ Informatique ]

Damn, they had a geek test on the same page, so of course, I had to take it too.

My computer geek score is greater than 100% of all people in the world

[ Posté le 27 mars 2007 à 15:28 | 1 commentaire | ]

Adresse de trackback

https://weber.fi.eu.org/blog/Informatique/geek_score.trackback

Commentaires

100 too. Damn too !

Commentaire N° 1, Samuel (Paris, France) le 24 février 2007 à 16:06

Lundi, 26 mars 2007

Spam Blocking

Catégories : [ Blog ]

Wez Furlong suggests to use RBL to reject blog spam.

I submitted my collection of spam to Spamhaus's Zen service, but only 40% of my spammer's IP addresses were recognized. Checking for the existence of the URLs in these spams takes much more time, since most of them don't exist anymore and you waste time waiting for DNS to timeout. Testing with the last 40 ones didn't return any match, maybe they are too recent to be already in the RBL.

[ Posté le 26 mars 2007 à 15:24 | pas de commentaire | ]

Adresse de trackback

https://weber.fi.eu.org/blog/Blog/spam3.trackback

Commentaires

Aucun commentaire

Samedi, 24 mars 2007

Matériaux et température

Catégories : [ Science | Thé ]

Stéphane, auteur du blog Teamasters, a récemment acquis une théière en argent massif. Au vu de nombreuses personnes dubitatives quant à l'intérêt réel d'une théière de ce type, il a étudié le refroidissement de l'eau que l'on verse dans la théière, comparant argent, terre cuite et porcelaine. J'ai tenté aujourd'hui de reproduire l'expérience. Comme je n'ai pas de théière en argent (je ne suis pas encore fanatique à ce point), j'ai utilisé un gobelet en argent massif, un gaiwan blanc en porcelaine et un récipient gradué en inox. Les mesures sont faites sans couvercle.

Conditions initiales

  • température de la pièce (et donc des récipents) : 22 °C
  • température de l'eau au sortir de la bouilloire : 98 °C
  • volume d'eau : 1 dL

Résultats

Pour chaque récipient, on donne le matériau dans lequel il est fabriqué, la masse du-dit récipient, la chaleur massique du matériau, puis la température de l'eau au bout de 10 secondes, une minute et cinq minutes.

Matériau MasseChaleur massique10 s 60 s 300 s
Gaiwan Porcelaine 82 g1100 J/kg/K 86 °C81 °C66 °C
Mesure Inox 62 g 510 J/kg/K 94 °C87 °C70 °C
GobeletArgent 100 g 240 J/kg/K 91 °C86 °C72 °C

Discussion

Le thermomètre utilisé refroidit assez vite, mais se réchauffe plus lentement. Obtenir une mesure précise à 10 secondes est plutôt hasardeux s'il est plus froid que l'eau que l'on verse. J'ai donc décidé de le réchauffer dans la bouilloire (ce qui permet aussi de prendre la températude de l'eau « bouillante »), de le transférer rapidement dans le récipient, puis de verser l'eau par dessus. Par ailleurs, dix secondes est un laps de temps très proche de celui nécessaire au versement de l'eau, donc l'instant zéro est plutôt mal défini (sans compter que je n'ai que deux mains, donc tenir la bouilloire, le thermomètre et lancer le chronomètre en même temps est difficile).

On voit cependant dans les chiffres que l'acier inoxydable semble être un meilleur matériau que l'argent, mais la diffrérence importante de masse entre les deux récipients rend la comparaison assez difficile, étant donné qu'il faut aussi estimer la vitesse du transfert de chaleur entre l'eau et les différents matériaux, qui dépend des matériaux et de la surface d'échange entre eux. De plus, les récipients ayant des tailles différentes, il y a pour chacun une partie qui n'est pas en contact avec l'eau, mais qui va aussi absorber de la chaleur par conduction thermique, la vitesse d'absorption dépendant alors entre autres de l'épaisseur de la paroi du récipient.

Cela dit, si la chaleur massique du matériau est effectivemnt la clé du problème du refroidissement de l'eau dans la théière, alors une théière en or massif serait encore mieux adaptée, puisque sa chaleur massique est environ moitié de celle de l'argent. Elle serait en revanche extrêmement sensible aux chocs…

Sources

Chaleur massique: http://www.alyon.org/InfosTechniques/chimie/chaleur_massique_diverses_substances.html, pedagogie.ac-toulouse.fr/biotech-sante-envir/STHE_Equipements_partie_1.pdf page 14.

[ Posté le 24 mars 2007 à 21:58 | 9 commentaires | ]

Adresse de trackback

https://weber.fi.eu.org/blog/The/materiaux_et_temperatures.trackback

Commentaires

La masse est celle des récipients, elle va influencer la capacité du récipient à absorber la chaleur de l'eau. La quantité d'eau, en revanche, est constante dans chacune de mes expériences : j'utilise un décilitre d'eau à chaque fois.

La chaleur massique est une caractéristique du matérieau, elle ne dépend pas du volume. Pour comparaison, la chaleur massique de l'eau vaut 4180 J/kg/K, c'est à dire que pour augmenter d'un degré (Kelvin ou centigrade, ça revient au même ici) la température d'un kilo d'eau, il faut lui apporter 4180 joules.

Ce que je voulais faire, c'est répondre à la question « l'argent est-il mieux que la porcelaine ? » Pour ce faire, il faut que les quantités de chaleur apportées soient les mêmes dans chaque expérience, ce qui revient à utiliser à chaque fois le même volume d'eau à la même température initiale, et que les récipients soient semblables. Le volume exact des récipients, en revanche, n'est pas tellement important. Ensuite, chaque matériau va absorber et dissiper cette chaleur d'une manière qui lui est propre, plus ou moins vite au début, plus ou moins vite sur le long terme, comme tu as pu toi-même le constater.

Mes résultats confirment les tiens : la porcelaine refroidit l'eau plus vite que l'argent dans les secondes qui suivent le versement de l'eau chaude, et à long terme, l'argent conserve mieux la chaleur. En revanche, il semblerait que l'inox soit encore plus performant que l'argent dans les secondes qui suivent le versement, bien que vus la faible différence entre les résultats et les différences de forme entre ma mesure en inox et mon gobelet en argent, cela puisse provenir d'erreurs de mesure.

Est-ce que ça répond à tes questions ?

Commentaire N° 2, Matthieu Weber (Finlande) le 24 mars 2007 à 21:14

Ceci provoque chez moi deux interrogations :

1) savoir empirique : Ma maman m'a bien appris à ébouillanter la théïère de terre cuite avant d'y verser à nouveau l'eau réchauffée, ce qui change la température du récipient à t=0. (protocole : verser l'eau bouillante, laisser quelques secondes, vider la théïère et remettre l'eau à chauffer, placer le thé et verser l'eau bouillante, c'est moins strict que ce qu'on lit sur http://teamasters.blogspot.com/2005/10/apprendre-le-gongfu-cha-3-le.html )

questionnement : La thermodynamique fait-elle toujours pencher la balance vers la théïère métallique, dans ces conditions ?

2) savoir empirique : Je connais quelques Chinois qui refuseront de boire du thé passé par une passoire d'acier ou une boule à thé, arguant que le goût en est altéré...

questionnement : ceci est-il spécifique à l'acier ?

Commentaire N° 3, Feth (Pantin, France) le 25 mars 2007 à 15:11

En ce qui concerne le 1), je ne sais pas trop. Cela dépend de comment la théière va échanger la chaleur avec l'air ambiant, ce qui dépend du matériau, de son épaisseur, de sa surface extérieure et de la présence de courant d'air. En théorie, la théière métallique devrait refroidir plus vite, puisqu'elle stocke moins de chaleur que celle en porcelaine et qu'elle a une conductivité thermique plus grande. À titre de comparaison, voici la conductivité thermique de quelques matériaux évoqués ici (en W/m/K) : Argent : 429 Inox : 16 Porcelaine : 1 Air : 0,0024 (source : http://www.engineeringtoolbox.com/thermal-conductivity-d_429.html )

On voit donc que la théière métallique refroidira beaucoup plus vite que la théière en porcelaine. Mais à moins de faire des calculs pour chacun des matériaux, ce dont je ne suis pas sûr d'être encore capable, il n'est pas évident de prédire ce qui se passera vraiment.

En ce qui concerne le deuxième point, le thé va dissoudre une infime partie de tout métal au contact duquel il se trouve, et ces ions métalliques dissout vont donner un goût au thé, plus ou moins perceptible selon les personnes et les durées de contact, et qui dépend du type de métal. Certains métaux cependant réagissent moins facilement que d'autres : l'or par exemple est quasiment inaltérable, alors que le fer (principal composant de l'acier) a tendance à réagir plus facilement. L'inox est censé résister aux réactions chimiques, mais l'inox vraiment inoxydable est cher. En ce qui concerne l'argent, je ne sais pas. À mon avis, une passoire ou une boule à thé en inox ne changeront pas le goût. De l'acier par contre, peut-être. Et puis il peut aussi y avoir une part de foi aveugle envers un principe inculqué jeune, ou une part de snobisme. Ça ne répond pas vraiment à la question, mais je n'en sais pas plus.

Commentaire N° 4, Matthieu Weber (Finlande) le 25 mars 2007 à 18:06

Mes chiffres de chaleur massique viennent du Web (j'ai d'ailleurs cité mes sources en fin d'article), ce sont des constantes de la physique qui ont été mesurées par des scientifiques au fil du temps.

J'ai fait quelques calculs (ce genre de choses m'amuse, je dois être fêlé). Prenons des « théières théoriques » parfaitement sphériques, de contenance 0,1 litre exactement. Une des théières est en argent, et sa paroi a une épaisseur de 1 millimètre, l'autre est en porcelaine et sa paroi fait 2 millimètres. Ce qu'on obtient, c'est qu'en versant de l'eau à 95 °C, après quelques instants, l'eau dans la théière en argent sera (en théorie) à 90,6 °C, alors que dans la théière en porcelaine, elle sera à 85,6 °C. Si on vide les theières et qu'on verse à nouveau de l'eau à 95 °C (ce qu'on fait typiquement pour infuser le thé, juste après le préchauffage), l'eau dans la théière en argent sera à 94,7 °C et celle dans la théière en porcelaine sera à 93,8 °C, ce qui fait moins d'un degré de différence. Si on effectue une deuxième préchauffage avant d'infuser le thé, la différence sera d'un dixième de degré. Donc en théorie, si on préchauffe la théière en porcelaine deux fois au lieu d'une seule, on obtient un aussi bon thé qu'avec la théière en argent.

Ce qui dirige le choix d'un bon matériau, c'est le produit de la densité du matériau (ou sa masse volumique) par sa chaleur massique, pour une épaisseur de paroi donnée. Les calculs confirment ainsi que l'or pur serait encore un meilleur matériau que l'argent, mais de peu. Sinon le tungstène, le platine ou l'iridium seraient de bons choix, à condition d'avoir des parois peu épaisses à cause de leurs densités très élevées. En revanche, l'inox est théoriquement moins bon que l'argent, donc il doit s'agir d'une erreur expérimentale.

À titre d'information, si mes calculs sont exacts (ce qui reste encore à vérifier), il faudrait 6 millisecondes pour que la température de la théière théorique en argent se stabilise après le versement de l'eau, et 11 secondes pour la théière en porcelaine.

Quelques recherches sur google ont aussi montré que les ions argent dissous dans l'eau n'en changent pas le goût, alors que des ions fer dissout lui donnent un goût désagréable (voilà pour la question de Feth), ce qui confirme que l'argent est un bon choix pour une théière.

Commentaire N° 6, Matthieu Weber (Finlande) le 26 mars 2007 à 01:10

Impressionnantes, vos investigations !

Je reviens à la charge sur le fer, j'espère que ça ne vous ennuie pas :

Les milieux médicaux soupçonnent que la consommation de thé, surtout au cours des repas, peut entraîner des carences en fer (enfin, peut-être pas si vous mangez autant de viande que moi). Selon [0], les théaflavines (polyphénols, c'est d'eux que vient le goût, Hervé This les concentre !) qui peuvent constituer jusqu' 40% en masse du thé noir sec, sont susceptibles de constituer des complexes que l'humain ne peut métaboliser avec le fer. Dans [1], twinings indique d'ailleurs que la consommation de thé à distance des repas ne pose pas de problème même aux anémiés.

Ceci m'amène cependant à soupçonner que puisque les molécules qui donnent du goût au thé ont une certaine propension à réagir avec le fer (au moins), le goût doit être modifié.

J'ai réalisé l'expérience suivante : récipients : deux tasses froides, - l'une coréenne avec filtre de terre cuite, - l'autre un mug anglais de porcelaine. J'ai préparé le même thé en petite quantité, et en agitant énergiquement, - d'un côté à l'aide d'une baguette en plastique, - de l'autre en remuant la cuillère à thé (une peu rouillée), afin que le thé donne au plus vite son arôme et réagisse s'il y a lieu avec la cuillère. Je n'ai pas le nez assez fin pour distinguer une différence entre les deux thés blancs (pas de noir à cette heure) ; par contre en bouche il me semble trouver le thé de la tasse coréenne plus doux, et sentir clairement le goût de fer dans l'autre. Rien cependant de définitif ; il me faudrait réaliser ce test en double aveugle.

[0] http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=Retrieve&db=PubMed&list_uids=15041246&dopt=Abstract [1] http://www.twinings.ch/fr/wohlfuehlen_tw/powerstoffe_tw.htm

Commentaire N° 8, Feth (Éragny, France) le 27 mars 2007 à 00:04

Jeudi, 22 mars 2007

Acronyms are Cool

Traduction: [ Google | Babelfish ]

Catégories : [ Râleries ]

In the kitchen next to my office, there is a giant flatscreen TV. Below it, there is the TV's cardboard box, throwing to my unconsenting eyes cool new technology acronyms such as 40 LCD, HD Ready, HDMI, Dolby Surround and BBE Digital.

I wonder if other people are as offended as I am by the advertisement of consumer-alienation technologies as above. Then I decided to design my own set of cool acronyms to add to these devices. It could be something like Enhanced EPC (Electrical Power Consumption), AO (Already Obsolete) Ready, UYA (Up Your Ass) Connector, RCR (Restricted Consumer Rights) Technology, PPP (Pay! Pay! Pay!) Enabled. I'm pretty sure I could sell stuff bearing these.

Acronyms are so cool.

[ Posté le 22 mars 2007 à 12:50 | 2 commentaires | ]

Adresse de trackback

https://weber.fi.eu.org/blog/Raleries/acronyms_are_cool.trackback

Commentaires

Mercredi, 21 mars 2007

Ultimate Ears Super.fi 3 Studio

Catégories : [ Science ]

http://www.ultimateears.com/superfi/superfi-3-studio_black.htm

© Ultimate Ears

Après moultes péripéties avec le vendeur en ligne, j'ai fini par recevoir mes nouveaux écouteurs. Contrairement aux précédents (Panasonic, livrés avec mon vieux lecteur de CD portable) qui se plaçaient dans le pavillon de l'oreille, ceux-ci se placent dans le conduit auditif, bloquant effectivement les sons extérieurs. En revanche, tous les sons du corps se font remarquer : les cervicales qui grincent quand je tourne la tête, un grattement de l'ongle sur le nez, la respiration, les battemements du c½ur… Le port des écouteurs n'est pas à proprement parler douloureux, mais il est bien plus intrusif que les précédents et quelque peu gênant. Peut-être que cela disparaitra avec l'usage ?

Du point de vue de la qualité sonore, les Super.fi 3 Studio sont sans commune mesure avec les anciens écouteurs. Bien que certains leur reprochent un manque de basse, ils ont un rendu des basses pourtant bien meilleur et semblent reproduire les sons en général de manière plus précise. Je soupçonne cette qualité accrue de provenir tant de la qualité du transducteur que de la position dans l'oreille et l'isolation supplémentaire qu'elle apporte. Un inconvénient cependant : positionner correctement l'écouteur dans l'oreille s'avère difficile, surtout lorsqu'on a comme moi des conduits auditifs tordus, et le positionnement a une influence sur le rendu sonore.

Enfin, le contenu du paquet ne correspond pas tout à fait à ce qui est annoncé sur le site Web de Ultimate Ears et dans la notice : j'ai eu en cadeau bonus un atténuateur (à utiliser dans l'avion, à en croire le petit logo dessiné dessus) et une paire d'adaptateurs en silicone supplémentaire, à double rebord (de toutes façons trop gros pour mes oreilles). Cadeau du marchand ou erreur du fabriquant ? Je ne vais pas me plaindre :)

[ Posté le 21 mars 2007 à 00:00 | pas de commentaire | ]

Adresse de trackback

https://weber.fi.eu.org/blog/Science/ultimate_ears_super_fi_3.trackback

Commentaires

Aucun commentaire

Mardi, 20 mars 2007

Leffakone is Complete!

Traduction: [ Google | Babelfish ]

Catégories : [ TV/Leffakone ]

leffakone_timer_1 Thanks to Niko, my Leffakone project is finally complete. He built the timer I designed already two and a half years ago, that enables Leffakone to boot automatically when it is time to record a TV show.

The device is based on a Microchip 16F84A PIC and is connected to the Wake On LAN connector of the computer, as well as to the parallel port. The WOL connector provides +5V to the device even when the computer is powered down. The parallel port is used for sending the 24-bit timeout value to the timer, one bit at a time (one line is data, another line is a “data available” signal). The timer then ignores all input for three minutes, giving enough time to shutdown the computer (when the computer shuts down, some garbage is sent to the parallel port, which would be considered as input if it were not ignoring it). After that delay, it counts down to zero, and then sends a signal to the WOL connector that boots the computer. It's as simple as that.

leffakone_timer_2 The device has two LEDs, one indicating that power is on, and one status LED. The status LED is:

  • On when the device is in standby, waiting for input.
  • Off when the device has received partial input and waiting for more.
  • Blinking at 0.25 Hz when ignoring all inputs.
  • Blinking at 0.5 Hz when counting down.

When the timer is in the process of receiving input, and the procedure does not complete, the internal watchdog timer makes it reboot after about two seconds, putting the device back to standby mode.

The timer is supposed to accept timeout values in seconds, but the programming contraints in the device are such that the actual time unit is worth about 1.02 seconds.

[ Posté le 20 mars 2007 à 23:31 | pas de commentaire | ]

Adresse de trackback

https://weber.fi.eu.org/blog/TV/Leffakone/leffakone_final.trackback

Commentaires

Aucun commentaire

Dimanche, 18 mars 2007

Everything Has an End

Traduction: [ Google | Babelfish ]

Catégories : [ TV ]

For years I've been especially following three TV series: Murder, She Wrote, MacGyver, and Lois & Clarke: The New Adventures of Superman. All three of them came to an end within a couple of weeks. The last episode of Murder, She Wrote aired on February 28th, the last Lois & Clarke on March 3rd and MacGyver March 17th. I feel empty, like I'd have lost several friends at once, especially since I had been watching Murder, She Wrote assiduously for over three years.

Thankfully, the wonderful world of television has brought relief to my pain through the remarkable concept of rerun: Jessica Fletcher still shows up regularly in my set from season eight, as do Lois, Clark and MacGyver, since the two shows are broadcast again from the start! This allows me incidentally to see the first six or seven episodes of Lois & Clarke which I missed last time, and to re-record the episodes of MacGyver which are incomplete in my collection.

[ Posté le 18 mars 2007 à 01:20 | pas de commentaire | ]

Adresse de trackback

https://weber.fi.eu.org/blog/TV/everything_has_an_end.trackback

Commentaires

Aucun commentaire

Lundi, 12 mars 2007

Tara Arctic

Catégories : [ Science ]

http://www.taraexpeditions.org/

© Tara Expeditions

« Le voilier scientifique polaire Tara a commencé en septembre 2006, une dérive arctique qui durera deux ans. La coque arrondie et plate de Tara lui permet en effet de résister aux pressions extrêmes exercées par la banquise et de se laisser porter par elle.

L'expédition, dirigée par Etienne Bourgois, s'inscrit dans le cadre de l'Année Polaire Internationale (API) 2007-2008. Elle est un partenaire majeur du programme européen scientifique DAMOCLES. Programme d'envergure qui réunit plus de 45 laboratoires développant un système d'observations et de prévisions à long terme de l'Océan Glacial Arctique. Ceci afin dévaluer et prédire les risques et les impacts des changements climatiques sur notre environnement.

Au carrefour de la science, de la technologie, de la pédagogie et de la communication, Tara Arctic est une grande aventure humaine qui a la volonté de sensibiliser les citoyens de la planète sur l'importance des équilibres écologiques. »

(source: Tara Expeditions)

Sur France Inter, ils n'arrêtent pas de parler de l'API, alors forcément j'ai fini par en entendre parler aussi. Et puis, au détour d'une interview dans l'émission du 3 mars de CO2, mon amour, j'ai appris que je suis encore plus près du pôle que je le croyais (86°14'41" aujourd'hui).

[ Posté le 12 mars 2007 à 15:20 | pas de commentaire | ]

Adresse de trackback

https://weber.fi.eu.org/blog/Science/tara_arctic.trackback

Commentaires

Aucun commentaire

Dimanche, 11 mars 2007

User-Agent Statistics

Catégories : [ Blog ]

2006-07-25 11:24:57 -> 2007-03-11 14:03:25

Browsers

  • MSIE: 4074 (62.7%)
  • Firefox: 1855 (28.5%)
  • Safari: 246 (3.8%)
  • Mozilla: 154 (2.3%)
  • Opera: 143 (2.2%)
  • Konqueror: 20 (0.3%)
  • Lynx: 8 (0.1%)

OS

  • Windows: 5769 (88.8%)
  • Mac OS: 382 (5.9%)
  • Linux, *BSD: 260 (4.0%)
  • ???: 89 (1.3%)
W3Schools statistics

[ Posté le 11 mars 2007 à 14:14 | pas de commentaire | ]

Adresse de trackback

https://weber.fi.eu.org/blog/Blog/ua_stats2.trackback

Commentaires

Aucun commentaire

200

Catégories : [ Blog ]

[ Posté le 11 mars 2007 à 14:12 | pas de commentaire | ]

Adresse de trackback

https://weber.fi.eu.org/blog/Blog/200.trackback

Commentaires

Aucun commentaire

Vendredi, 9 mars 2007

Aspirateur nasal

Catégories : [ Science ]

L'aspirateur nasal est un appareil qui permet de moucher un enfant qui n'a pas encore appris à souffler par le nez. Les appareils les plus simples sont constitués de deux tuyaux connectés à un réservoir. On place un tuyau dans le nez de l'enfant et on aspire avec la bouche par l'autre. Pour éviter les remontées de microbes vers la bouche sous forme d'aérosol, le tuyau « bouche » est muni d'un filtre. Ce filtre absorble les liquides et finit par se boucher, en particulier si un nettoyage malheureux sous le robinet le noie… Ne reculant devant aucun sacrifice, et plutôt que d'acheter un nouvel aspirateur, j'ai supprimé le filtre, ce qui augmentait le pouvoir aspirant de l'appareil, mais laissait tous les microbes venir dans ma bouche. Voila ce qui arrive quand on veut recycler du matériel prévu pour un usage unique (enfin je suppose que c'est à usage unique).

aspirateur_nasal

Ceci m'a conduit à concevoir un aspirateur nasal à filtre amovible, nettoyable et remplaçable, pour un coût minime. Le montage schématisé ci-contre utilise un second aspirateur qui jouera le rôle de filtre sous forme de flacon de lavage. Le liquide peut être de l'eau, qui diluant l'aérosol diminuera la probabilité qu'un microbe remonte vers la bouche. On peut imaginer utiliser un antiseptique à la place de l'eau, tel du vinaigre, de l'alcool médical ou la gnôle infecte qui traine depuis des années au fond du placard.

Donc un jour où j'aurai pas la flemme, j'irai à la pharmacie acheter un deuxième aspirateur nasal et bricoler le biniou ci-dessus.

[ Posté le 9 mars 2007 à 23:11 | pas de commentaire | ]

Adresse de trackback

https://weber.fi.eu.org/blog/Science/aspirateur_nasal.trackback

Commentaires

Aucun commentaire