Microblog: A very long article Wikipedia article on the orientation of toilet paper [Jun 7th, 22:52] [R]

Thursday, August 28th, 2008

Le serpent déchiré

Translation: [ Google | Babelfish ]

Categories: [ Books/RC Wagner ]

Le serpent déchiré de Roland C. Wagner se compose de deux nouvelles, Le serpent d'angoisse (1987) et Le paysage déchiré (1989).

Le serpent d'angoisse décrit les prémisses de la Terreur (ou peut-être décrit ce qui sera plus tard utilisé comme étant les prémisse de la Terreur), avec l'invention du Semen of God, une drogue qui permet d'entrer de plein pied dans la psychosphère, et dont la T.T.O. (Telepathic Trips Organization) aux États-Unis se sert pour offrir des « voyages télépathiques » à ceux qui en ont les moyens (tandis que la majeure partie de la population vit dans des ghettos et fomente une révolution). Les télépathes-créateurs sont capables de manipuler la psychocsphère et d'y créer tout ce qu'ils sont capables d'imaginer ; les personnes normales peuvent interagir avec ces créations mais ne peuvent rien créer. La T.T.O. emploie une équipe de télépathes-créateurs qui accompagnent ses clients dans la psychosphère et créent tout ce dont ces derniers ont envie. Les ennuis commencent lorsque les clients se mettent à mourir durant leurs voyages télépathiques, assassinés par un être hantant la psychosphère, qui n'est autre que William Osterberg, l'ancien (et défunt) associé du président de la T.T.O. D'autres personnages sont eux-aussi prisonniers de la psychosphère : une victime d'un attentat à mi-chemin entre la vie et la mort (narrateur à la première personne qui ressemble étrangement au héros des derniers jours de mai), Ricky, un rebelle torturé par la police et Guthar, un télépathe-créateur dont la maîtresse a elle aussi été victime d'Osterberg et envoyé tendre un piège à l'assassina. Guthar se trompe pourtant de cible, prenant tout d'abord Ricky pour l'assassin (Ricky réussira à rejoindre son corps), puis le narrateur, temporairement possédé par l'assassin. Pendant ce temps, dans la réalité consensuelle (qui ne s'appelle pas encore comme ça), les rebelles ont pris le pouvoir dans les principales villes de États-Unis et réussisent in-extremis à empêcher l'armée de lancer une attaque simultanée à l'aide de micro-bombes nucléaires sur toutes les villes aux mains des rebelles. Leur inconscient collectif crée de nouvelles entités dans la psychosphère, en particulier un serpent en train d'écraser le rêve américain dans ses anneaux. Un groupe de rebelles détruit le siège de la T.T.O. et assassine tous ceux qui s'y trouvent. Guthar se retrouve alors piégé dans la psychosphère, un esprit sans corps, tandis que le narrateur retrouve le sien.

Le rideau déchiré met en scène un amnésique qui se réveille dans une chambre d'hôpital aseptisée. Il est torturé par un médecin et un policier qui refusent de croire à son amnésie. Sous l'effet de la douleur, il fait une brève incursion dans la psychosphère, où il rencontre le Chasseur. Ses tortionnaires l'envoient chez la Marquise, une femme aussi belle que cruelle et décrite comme folle par le médecin, qui l'aide à s'évader et le baptise Chris. Durant leur évasion, ils recueillent un chat qu'ils baptisent Fuzz, puis se réfugient dans les Tours de la Honte, des tours de béton qui abritent des mutants souffrant de malformations physiques. Deux mutants, Stella et Dukâ injectent du semen of gods à Chris afin qu'il rencontre à nouveau le Chasseur. Celui-ci lui le met en garde contre son adversaire, puis lui conseille de sortir de la ville, au delà des murs d'enceinte, et de retrouver une de ses amies dans un chateau. Un peu plus tard, les héros rencontrent le fameux adversaire, qui leur apprend que le Chasseur n'est autre que Guthar, et que lui et Chris se sont déjà rencontrés par le passé. Plus tard, à la recherche de véhicules pour quitter la ville, la troupe rencontre deux motards, le Baron Roux, et Manu. En compagnie de ces derniers, ils tentent de quitter la ville, mais la topologie du lieu est telle que toutes les routes les ramènent au même endroit. Ils comprennent alors qu'ils sont dans la psychosphère, et que rien ne peut être considéré comme « vrai ». Sans moyent de trouver une sortie, ils trouvent refuge dans un bordel tenu par une amie des motards. Le bordel se transforme cependant en salle de concert, et tous les figurants du bordel disparaissent, remplacés par des spectateurs du concert, sauf un : il semblerait que ce soit l'adversaire. Ils s'enfuient et arrivent au Mur, qu'ils finissent par franchir, grâce à Fuzz : le mur n'est qu'une illusion, on peut passer à travers. Enfin sortis de la ville, ils rejoignent alors la Dame Blanche dans son chateau. Cette dernière est l'archétype de l'héroïne et règne sur une cour de junkies. En discutant avec elle, Chris se rend compte que ses compagnons ne sont que des créations — du Chasseur ou de l'adversaire, pas moyen de savoir — , tout comme l'était le bordel et la ville d'où ils se sont enfuis. La Dame Blanche, en revanche, est le produit de l'inconscient collectif des drogués. Le chasseur veut tendre un piège à Chris afin de s'emparer de son corps et de pouvoir rejoindre la réalité. L'adversaire tente de l'en empêcher. Chargé de l'énergie d'un certain nombre d'archétypes, Chris combat le chasseur dans le Labyrinthe, et finit par le vaincre, avec l'aide de Fuzz, de Stella et de la Marquise. Chris finit par se réveiller dans son corps, dans la réalité, et apprend que le corps momifié du Baron Roux est en orbite autour de la Terre sur sa moto.

[ Posted on August 28th, 2008 at 00:05 | no comment | ]

Trackback Address

https://weber.fi.eu.org/blog/Livres/RC_Wagner/le_serpent_dechire.trackback

Comments

No comment

Add comments

You can use the following HTML tags: <p>, <br>, <em> <strong>, <pre>. URLs starting with http:// will automatically be turned into hyperlinks.

(optional)
(optional)


Save my Name and URL/Email for next time

42 / 7 =