Microblog: A very long article Wikipedia article on the orientation of toilet paper [Jun 7th, 22:52] [R]

Friday, August 18th, 2006

Reliure « dos carré collé » faite-maison

Translation: [ Google | Babelfish ]

Categories: [ DIY | Books ]

Voici comment relier soi-même de manière simple une pile de papiers pour en faire un livre. Typiquement, j'utilise cette méthode pour relier des livres que j'imprime moi-même, comme par exemple ceux que Roland C. Wagner a mis en téléchargement libre. C'est tellement plus confortable que de lire sur un écran d'ordinateur !

J'imprime les livres de manière à placer deux pages A5 sur une page A4, en recto verso (donc quatre pages A5 sur une feuille A4), puis je coupe au milieu avec un massicot, en prenant les feuilles par paquets d'une dizaine. Il faut si possible couper le plus au milieu de la page possible, afin que la tranche du livre, une fois toutes les pages rassemblées, soit la plus régulière possible. On peut compenser une irrégularité d'un ou deux millimètres en remplissant avec de la colle, mais si le trou est plus profond, il faudra mettre de nombreuses couches de colle, ou utiliser une colle de type polyuréthane (PU) qui gonfle en séchant (je n'ai jamais essayé).

Matériel

Reliure
materiel_reliure
  • colle blanche (à papier ou à bois, de type PVA)
  • spatule à colle
  • ficelle
  • petite scie à dents fines (à métaux)
  • deux lattes de bois ou une presse faite maison
  • deux serre-joints
Couverture
materiel_couverture
  • carton de couleur (260 g/m² par exemple)
  • feutre (par exemple doré)
  • règle métallique
  • cutter
  • crayon à papier
  • plastique transparent autocollant

Ma presse

presse Elle se compose d'un morceau de contreplaqué (250 × 180 × 6,5 mm) un peu plus grand qu'une page A5 et de deux tasseaux (14 × 55 mm, 218 mm et 116 mm de long) collés sur la plache de manière à former un angle droit. Un deuxième morceau de contreplaqué (220 × 145 × 6.5 mm) vient recouvrir exactement l'emplacement entre les deux tasseaux.

On peut se passer de la presse et utiliser à la place deux lattes de bois pour serrer la pile de papier (voir les photos). L'intérêt de la presse est de pouvoir « taquer » le papier contre les tasseaux et avoir des pages les mieux alignées possibles. Sans la presse, il faut être à deux pour taquer les pages, placer les lattes puis les serre-joints.

Collage des page

tranche_collee Rassembler les pages (dans le bon ordre !) de manière à ce que les trois bords extérieurs des pages soient bien alignés. Ceci permet d'éviter de devoir couper les bords une fois la reliure achevée, chose impossible sans un massicot capable de couper droit une épaisseur importante (hors de prix pour un particulier). Serrer les pages ensemble soit en plaçant les deux lattes de part et d'autre de la pile de feuilles à 5mm du quatrième bord, soit en plaçant les feuilles dans une presse comme celle que j'ai fabriquée. Serrer avec les serre-joints.

encoches Couper des encoches dans la tranche du livre à l'aide de la scie, sur une profondeur de 1 à 2 mm.

ficelles Enduire la tranche de colle blanche et placer un morceau de ficelle dans chaque encoche. Les morceaux de ficelle doivent dépasser d'un centimètre environ de chaque coté.

Laisser sécher la colle pendant 15 minutes environ, puis repasser une couche de colle. Laisser sécher 12 heures au moins.

Couverture

couverture Découper un morceau de carton suffisamment grand pour couvrir le livre, puis le plier de sorte qu'il s'emboite sur le livre.

texte Écrire le texte adéquat sur la tranche (si on utilise un feutre doré à base de peinture, il faut laisser sécher le texte plusieurs minutes).

lignes Tracer deux lignes à l'aide d'un objet fin et non tranchant de part et d'autre de la tranche sur l'extérieur de la couverture. Ceci permet à la couverture de s'ouvrir sans exercer de contrainte sur le collage près de la tranche. Ces lignes ont un nom technique, mais je ne m'en souviens plus.

presse_couverture Enduire l'intérieur de la couverture de colle, entre les deux lignes précédemment tracées et emboiter rapidement le livre dans la couverture. Cette étape est délicate, car si on met trop de colle, le carton gondole, et si on met trop peu, elle sèche trop vite. Placer le livre dans la presse afin de maintenir les parties collées sous pression.

Laisser sécher pendant plusieurs heures.

plastique_decoupe Découper un morceau de plastique transparent autocollant suffisamment grand pour couvrir la couverture et se rabattre sur l'intérieur de la couverture. Coller le plastique sur le livre.

Et voilà ! Le livre est suffisamment solide pour être lu plusieurs fois sans que les pages ne tombent.

livre_termine livre_interieur

Modifié le 10/12/2007: Un lien vers un autre tutoriel sur la reliure maison par Andrew Seltz. Il suggère en particulier de poncer la tranche du livre avant de l'encoler (avec un papier de verre à grain 200 ou 300).

[ Posted on August 18th, 2006 at 22:03 | 64 comments | ]

Trackback Address

http://weber.fi.eu.org/blog/Livres/reliure.trackback

Comments

Super !!! Merci pour tout ça.

Bises

Raffa

Comment #1, Raffa (Theux, Belgium), August 19th, 2006 at 13:59

J'avais trouvé ce site à l'époque où je cherchais comment relier mes livres imprimés : http://siubhan.yoll.net/carton/reliure.htm

D'une manière générale, si le livre est relié avec des cahiers et que les pliures des cahiers se déchirent (laissant donc sortir les ficelles), la seule solution que je puisse imaginer, c'est de couper tous les cahiers au niveau de leur pliure afin d'avoir des pages indépendantes, puis de faire une reliure dos carré collé comme expliqué au dessus.

Si au contraire ce sont les ficelles qui sont cassées, mais que les cahiers sont en bon état, on peut démonter la reliure et remettre des ficelles (mais c'est un travail plus compliqué que de simplement coller le dos).

Dans tous les cas, il faudra d'abord démonter la couverture.

Comment #14, Matthieu Weber (Jyväskylä, Finland), October 16th, 2006 at 11:56

La scie n'est pas indispensable, on peut à la limite se passer des entailles dans le dos, mais je pense que la reliure sera moins solide. Par contre, la presse est à mon avis importante pour pouvoir aligner les bords des pages avant de les encoller et pour maintenir les pages serrées pendant que la colle sèche. Une telle presse n'est pas difficile à fabriquer. Tu peux demander à te faire couper les deux morceaux de contreplaqué à la taille voulue dans un magasin qui vend du bois, à partir de chutes (ils vendent souvent les chutes à bas prix). Les deux morceaux de tasseau sont simplement collés sur le plus grand des deux morceaux de contreplaqué. Le plus important c'est que ces morceaux soient bien à angle droit l'un de l'autre (ça s'ajuste au moment du collage) et qu'ils soient à angle droit du support (pour ça il faut choisir un morceau de tasseau qui soit raboté de sorte à avoir au moins un angle droit, ce qui est courant). Pour le premier livre que j'ai relié, j'avais serré les pages entre deux morceaux de tasseau maintenus serrés avec des serre-joints, mais il faut être deux pour ça : un qui tient les pages et l'autre qui place les tasseaux et les serre-joints.

Le choix de la colle est important aussi. J'ai abandonné la colle blanche (qui donne cependant de bons résultats) pour la colle polyuréthane, plus cher et qui se conserve moins bien mais qui donne une reliure plus solide et plus souple (donc moins encline à casser quand on ouvre le livre top fort). Voir http://users.jyu.fi/~mweber/blog/Livres/colle_polyurethane.writeback pour les détails.

Comment #32, Matthieu Weber (Jyväskylä, Finland), September 11th, 2010 at 15:55

Aucune de mes reliures n'a encore cassé, mais je n'ai lu les livres que j'ai fabriqués qu'une fois ou deux. Sinon ils sont rangés dans la bibliothèque. Je ne sais pas combien de temps tiendrait la reliure d'un livre qui serait consulté souvent.

Quant aux livres « industriels », ils sont imprimés sur de grandes feuilles qui sont ensuites pliées pour former des cahiers dont les cotés sont finalement coupés pour permettre de tourner les pages. Les cahiers sont collés ensemble. Avec une imprimante classique, on peut se contenter d'imprimer sur du A4 et de couper chaque feuillet en deux pour faire des pages A5 (je fais ça avec un massicot). Le problème des cahiers, c'est que si on regroupe par exemple 8 feuilles A4 ensemble que l'on plie pour faire des cahiers au format A5, les pages du centre du cahier dépassent par rapport aux pages de l'extérieur du cahier. On obtient alors un livre dont le bord n'est pas droit mais plutôt ondulé, et il faut massicoter toutes les pages ensemble pour obtenir à nouveau un bord droit. À moins d'utiliser un massicot adapté aux grandes épaisseurs de paper, cette opération n'est pas facile (j'ai essayé avec une règle et un cutter, ça ne donne pas de bon résultat). De plus, si on fait des cahiers, seules les pages extérieures seront en contact avec la colle. Pour que les pages intérieures tiennent, il faut donc soit les coudre, soit scier des fentes dans la pliure pour que la colle y pénètre et tienne les pages du milieu.

Comment #35, Matthieu Weber (Jyväskylä, Finland), September 14th, 2010 at 14:46

Bonjour Très manuelle et amoureuse de l'objet livre je cherche un moyen pour relier mes différents travaux d'écriture. Je pense que je vais appliquer ce que vous avez conseillé, cela me semble très bien, ça se rapproche du brochage me semble-t-il. Cependant à la base j'avais en tête une "véritable" reliure par couture, car sur certains je ne souhaite pas faire de couverture. Mon problème c'est que mes travaux se présentent sous la forme de feuilles A4 et non de cahiers que je peux coudre entre eux. Je me demandais comment faire pour avoir le perçage de toutes les pages parfaitement aligné, et surtout aussi fin que sur un livre fait de cahiers relié en maison d'édition. Avez-vous une idée?

J'ai lu parmi les commentaires que quelqu'un parlait de perceuse. Cependant ayant fait des études de mécanique j'ai l'habitude de manipuler cet outil et ce n'est pas très pratique sur une pile de papier, matériau trop fragile; en plus il faut un forêt assez fin tout en étant assez long pour perforer un gros bloc en une fois et une vraie presse (même faite maison) est indispensable pour bien tout maintenir.

Bref au final je ne sais pas trop comment relier mes travaux pour lesquels je ne veux pas ajouter de couverture...

En tout cas, contrairement à ce qu'a pu dire Raymond, votre tuto est très intéressant! Et je confirme que poncer la tranche permet de créer une meilleure accroche pour la colle, le papier d'imprimante de base étant très lisse. Mais même en utilisant un papier avec un grammage et/ou un grain plus important, la tranche d'une feuille est toujours très lisse. Donc c'est un petit plus non négligeable, surtout selon la qualité de la colle utilisée.

Comment #62, Brunhild (Marseille, France), April 12th, 2013 at 20:23

Add comments

You can use the following HTML tags: <p>, <br>, <em> <strong>, <pre>. URLs starting with http:// will automatically be turned into hyperlinks.

(optional)
(optional)


Save my Name and URL/Email for next time