Microblog : A very long article Wikipedia article on the orientation of toilet paper [7 jun à 22:52] [R]

Lundi, 14 mars 2011

Arduino Workbench

Traduction: [ Google | Babelfish ]

Catégories : [ Bricolage/Arduino ]

Arduino_workbench

Here's a mini-workbench for Arduino prototyping, made of 6.5 mm plywood.

The Arduino board stands on whatever-they-are-called threaded thinggies you use to screw the motherboard into the computer case without it touching the metal. Arduino screw holes are 3.2 mm in diameter, so I had to drill them to 3.5 mm. It survived the treatment.

The breadboard had an adhesive back, so this one was easy.

The LCD has one potentiometer (top) for contrast and one switch for the LED backlight (depending on the power source, backlight may consume too much current, so it can be switched off if needed). The connectors at the end of the ribbon cable are made from component legs and shrink tube.

The drawback is that now it takes much more space than it used too…

[ Posté le 14 mars 2011 à 22:29 | pas de commentaire | ]

Adresse de trackback

https://weber.fi.eu.org/blog/Bricolage/Arduino/arduino_workbench.trackback

Commentaires

Aucun commentaire

Samedi, 5 mars 2011

Comparaison: Ordinateur

Traduction: [ Google | Babelfish ]

Catégories : [ Informatique ]

«  Alors tu vois, le processeur c'est comme le moteur de ta voiture. Et le clavier c'est comme le volant… – Et le système d'exploitation c'est comme l'essence alors ? – Euh…  »

C'est n'importe quoi hein ? La comparaison avec la voiture ne vaut pas tripette, parce que la voiture n'est pas un automate programmable (enfin, pas encore). Voila une comparaison qui me paraît plus correcte (arrêtez-moi si je me trompe): le restaurant. Dans un restaurant et dans le désordre, on trouve:

  • Le cuisinier : c'est lui qui fait (presque) tout le travail, comme le processeur.
  • Le cuisinier lit des recettes et les exécute : ce sont les programmes.
  • Les recettes sont composées de gestes à effectuer qui indiquent au cuisinier comme agir: ce sont les instructions.
  • Les recettes indiquent comment transformer des ingrédients crus (viande, légumes…) : ce sont les données fournies en entrée au programme.
  • Ces ingrédients sont transformés en plats : ce sont les données fournies en sortie par le programme.
  • Les ingrédients et les plats doivent être posés quelque part à un moment donné, par exemple sur des plans de travail : ces derniers servent de mémoire centrale.
  • Certains ingrédients crus doivent être stockés pendant un certain temps, par exemple dans des réfrigérateurs : ce sont les mémoires de masse.
  • Il existe un certain nombre d'opérations qui sont souvent répétées et que le cuisinier a appris à effectuer lors de sa formation professionnelle (émincer, fouetter, incorporer, ciseler…): ces instructions sont l'équivalent du noyau du système d'exploitation.
  • Il existe aussi des recettes de base qui sont souvent répétées et qui entrent dans la composition des plats (roux, bouillon, pain…) : elles forment l'interface de programmation qui sert de base à tous les programmes. Certaines de ces recettes peuvent être commandées directement par le client (le pain par exemple), et représentent les logiciels utilitaire (ou commandes de base) fournies avec le système d'exploiatation.
  • Le restaurant a des clients : ce sont les utilisateurs.
  • Les client s'addressent à un serveur : ce dernier joue le rôle de l'interface utilisateur.
  • Le client peut choisir dans un menu ce qu'il désire manger, et donc les recettes que le cuisinier va executer : ce menu est la liste des programmes que l'utilisateur peut lancer, qui sont parfois regroupées dans un menu (déroulant ou non).
  • dans les restaurants, le cuisinier est rarement seul, il est aidé par le boulanger, le patissier, le saucier: ce sont des coprocesseurs, spécialisés dans l'exécution de certaines tâches.

Enfin, on peut considérer que les casseroles sont comme les registres du processeur, elles servent de stockage temporaire pour les opérations élémentaires.

Après, la comparaison a ses limites: on peut copier des données, mais on ne copie pas un gateau au chocolat…

Aussi, il manque la possibilité au client de donner des ingrédients à la cuisine, c'est à dire à l'utilisateur d'entrer des données dans l'ordinateur.

[ Posté le 5 mars 2011 à 22:00 | 2 commentaires | ]

Mardi, 1er mars 2011

Comparaisons: DVD

Catégories : [ Râleries ]

In English below

Il m'est venu l'autre nuit l'idée suivante : si on transposait les restrictions imposées sur la plupart des DVD dans la vie réelle, qu'est-ce que ça donnerait?

Imaginons qu'on veuille acheter une copie d'une œuvre d'art. Au lieu de recevoir l'objet attendu, on se retrouve avec:

  • l'objet, mais enfermé dans une vitrine
  • la vitrine est intégralement faite de glace sans tain, on ne peut donc voir l'objet qui s'y trouve, sauf si celui-ci est éclairé depuis l'intérieur de la vitrine,
  • la vitrine est fermée à clef,
  • la clef de la vitrine doit être achetée à part,
  • cette clef est dans une boite scellée, sans ouverture apparente,
  • il est interdit par la loi d'ouvrir la boite pour en sortir la clef,
  • lorsqu'on pose la boite sur la vitrine, la lumière s'allume, mais seulement après que la boite nous ait bien fait comprendre qu'on est indigne de poser nos yeux sur l'objet qui s'y trouve,
  • on n'a pas le droit de ranger la boite n'importe où dans la maison, et la partie de la maison où est rangée la boite ne nous appartient plus.

Imaginons maintenant qu'on acquierre une copie pirate de ladite œuvre d'art : on reçoit une copie qui est éventuellement plus petite que la version qui aurait été livrée dans la vitrine, et peut-être un peu moins bien polie, mais au moins, on peut en disposer à sa guise.

Après ça, c'est vous qui voyez.

I got the following toughts the other night: how would it be if you would transpose into real life the restrictions that are imposed on most DVD?

Let's imagine you wants to buy a copy of a work of art. Instead of getting the expected object, you would have:

  • The object, but enclosed in a display cabinet.
  • The display cabinet would be entirely made of half-silvered mirrors, so that you cannot see the object, except if it's lighted from the inside of the cabinet.
  • The display cabinet is locked.
  • You need to buy separately the key to the display cabinet.
  • This key is in a sealed box, with no visible opening.
  • It is forbidden by law to open the box and extract the key.
  • When you place the box on the top of the display cabinet, the light goes on, but only after it has been made very clear that you are not worth watching the object.
  • You are not allowed to place the box wherever you want in your house, and the place where the box is located is not your property anymore.

Let's now imagine that you acquire a pirate copy of said work of art: you get a copy that is possibly smaller than the one that would have been delivered in the display cabinet, and possibly a bit less well polished, but at least, you can do with it whatever you please.

After that, it's your call.

[ Posté le 1er mars 2011 à 21:49 | pas de commentaire | ]

Adresse de trackback

https://weber.fi.eu.org/blog/Raleries/comparaison_DVD.trackback

Commentaires

Aucun commentaire