Microblog: A very long article Wikipedia article on the orientation of toilet paper [Jun 7th, 22:52] [R]

Sunday, August 23rd, 2009

À table avec les veufs noirs

Translation: [ Google | Babelfish ]

Categories: [ Books ]

ISBN: 2264014318

Quatrième recueil de nouvelles de veufs noirs d'Isaac Asimov.

Soixante millions de milliards de combinaisons: un mathématicien déprime parce que son collègue a publié avant lui une démonstration importante. Il n'aurait pû le faire qu'en volant ses résultats sur l'ordinateur, mais il prétend que son mot de passe de 14 lettres est impossible à trouver. Henri le trouve cependant: ce sont les premières lettres de chaque d'un sonnet (14 vers) de Wordsworth.

Une femme dans un bar: un homme rencontre une femme dans un bar, et pour se mettre en valeur prétend, au fil de la conversation, d'être un expert en baseball. La femme, surveillée par deux hommes peu commodes, lance quatre cerises à celui qu'elle croit être son sauveur. Attaqué par les gorilles, ce dernier s'enfuit, mais au fil de ses déambulations dans le quarier, se retrouve sur la Première Avenue, devant l'appartement de la femme et entend des cris. Il entre, se bat contre les gorilles et les immobilise. La femme croyait que l'homme était un membre de sa propre bande. Les quatre cerises représentaient des balles de baseball lancées au batteur. Aprés quatre lancers ratés, le batteur peut aller en première base (ici « sur la Première (Avenue) ».

Le chauffeur: lors d'un conférence dans un coin perdu du Canada, un chauffeur mis à disposition des chercheurs est retrouvé mort. Il s'agissait un fait d'un agent soviétique chargé d'espionner les américains qu'il conduisait régulièrement, se faisant passer pour quelqu'un de peu cultivé. Au cours d'une discussion, il laisse échapper en russe le nom de Platon. Les américains ne comprennent pas, mais ses supérieurs croient qu'il s'est trahi et l'éliminent.

Le bon samaritain: une femme se fait agresser dans la rue et est sauvée par un jeune homme. Ce dernier lui prête de l'argent pour rentrer à son hôtel, mais elle oublie le nom du jeune homme et son adresse ; tout ce dont elle se souvient c'est que l'adresse a une signification particulière vis-à-vis du nom du jeune homme. Il s'agit en fait de Eugene (non loin de Portland, d'où vient la dame) et de 54, 40è rue (« 54-40 ou on se battra » était un slogan de l'élection de 1844, relatif au différent entre les anglais et les américains au sujet de l'Orégon).

Le début de l'action: deux jeunes cinéastes veulent adapter en film d'animation les Pirates de Penzance, mais ne parviennent pas à se mettre d'accord sur la date du début de l'action (1873 ou 1877). La bonne date est 1877, car un personnage siffle l'air du Petit Tablier, présenté en 1878. Il est possible qu'il ait entendu la musique en 1877, en cours de composition, mais pas en 1873.

Pouvez-vous le prouver ?: John Smith, en voyage en Europe, est agressé, volé, puis arrêté par la police, qui refuse de croire que son nom est vraiment John Smith. Il n'a plus aucun papier d'identité, et ne connait pas le nom de son hôtel. Le policier le prend pour un espion, mais le relache finalement en découvrant une boite de médicaments portant son nom dans la poche de sa chemise.

La babiole phénicienne: l'envoyé d'un musée pour acquérir au marché noir une pièce importante est retrouvé mort avec en sa possession une clé de consigne. Sur son carnet, on retrouve des gribouillages et les lettres « Bif » surmontées de trois traits. Il s'agit de l'enseigne d'un restaurant portant le mot « Bifteck » surmonté d'une fleur de lys.

Un lundi d'avril: un couple passe un test de latin, dont le sujet est dans deux enveloppes scellées (une pour chacun) avec pour ordre de ne l'ouvrir qu'à partir des « ides d'avril ». L'homme est faché que sa femme ait commencé deux jours avant lui et n'en aie aucun remord. En fait, il croyait que la date d'ouverture de l'enveloppe devait être le 15 avril (car les ides de mars sont le 15 mars) alors qu'en avril, les ides sont le 13 avril.

Ni brute ni humain: un homme dont la s½ur est mourante, ne veut pas que cette dernière ne lègue la maison familiale à la secte dont elle est membre. Le frère tente de se faire passer pour un converti afin d'hériter de la maison, mais il doit trouver d'où viennent les extraterrestres que surveille la secte. Elle laisse entendre qu'ils ne sont pas humains et pires que des cannibales. En fait, elle citait un poème de Poe parlant des Goules. Ils viendraient donc d'Algol, en arabe Al Ghul.

La rousse: une femme rousse, prétendant être une sorcière, disparait dans un restaurant alors que son mari se tient dans l'entrée, seule issue de la salle. Il la cherche partout, mais ne la trouve pas. En fait, elle s'est allongée sur le canapé qui tournait le dos à l'entrée, et est repartie dès que son mari avait le dos tourné.

Quand on se trompe de maison: un homme saoûl rentre chez lui (la troisième de quatre maisons identiques dans une petite rue), découvre des malfaiteurs en train de compter de l'argent dans la cuisine, et est reconduit dehors. Sa femme le trouve dans la rue, et le ramène chez eux. En fait, il ne s'était pas trompé de maison (il avait trouvé son fauteil dans le noir), mais sa femme est associée aux malfaiteurs et l'a simplement fait sortir pour le faire rentrer plus tard.

L'intrusion: Susan, une jeune fille simplette, est abusée par un homme qui l'emmène dans sa voiture. Son frère veut se venger, mais sa s½ur ne se souvient pas de l'endroit où elle a été emmenée. Elle se souvient seulement que la maison s'appelait « Sainte Susan ». En fait, il s'agit de « Sans Souci », qu'elle a assimilé à « Sainte Suzy ».

[ Posted on August 23rd, 2009 at 15:25 | no comment | ]

Trackback Address

https://weber.fi.eu.org/blog/Livres/a_table_avec_les_veufs_noirs.trackback

Comments

No comment

Add comments

You can use the following HTML tags: <p>, <br>, <em> <strong>, <pre>. URLs starting with http:// will automatically be turned into hyperlinks.

(optional)
(optional)


Save my Name and URL/Email for next time

4 / 4 =