Microblog: A very long article Wikipedia article on the orientation of toilet paper [Jun 7th, 22:52] [R]

Thursday, August 18th, 2011

Journalisme du dimanche

Translation: [ Google | Babelfish ]

Categories: [ Grumbling | Science ]

Soit une dépèche AP Un Suédois essayait de fractionner des atomes dans sa cuisine (via fr.news.yahoo.com) commençant par (le gras a été rajouté)

« Un Suédois arrêté pour avoir tenté de réaliser une fission nucléaire dans sa cuisine »

Cette dépèche, reprise par Zignonet, devient Il essayait de construire un réacteur nucléaire dans sa cuisine (via fr.news.yahoo.com encore une fois) et commence par (le gras a été rajouté)

« Un Suédois de 31 ans a été arrêté fin juillet pour avoir fait une fission nucléaire à son domicile »

On n'a pas besoin d'un doctorat en physique nucléaire pour comprendre que tenter de réaliser et faire ne signifient pas la même chose. Il faut avoir appris à lire pour comprendre la différence, certes, c'est peut-être là que le bât blesse.

Un peu plus loin, AP indique

« il avait provoqué une petite fusion sur sa cuisinière »

que Zigonet interprète comme

« il avait réussi à provoquer une fission nucléaire dans sa cuisine »

Un élève de l'école primaire est capable de reconnaître que les mots fusion et fission ne sont pas les mêmes, même s'ils n'y a que deux lettres de différence entre les deux. Tout le monde conviendra que par exemple lapin et clampin, bien que n'ayant que deux lettres de différence, ne signifient pas la même chose : l'un est un adorable rongeur aux longues oreilles, tandis que l'autre non.

Les cours de physique atomique du lycée permettent de savoir que la seule fusion nucléaire obtenue sur Terre à ce jour concerne des atomes d'hydrogène, et que si l'apprenti Oppenheimer avait obtenu une fission nucléaire, la police n'aurait retrouvé personne à arrêter (mais les problèmes de surpopulation à Stockholm auraient été promptement résolus). Avec les histoires récentes de Fukushima, tout le monde devrait cependant savoir ce qu'est la fusion du combustible nucléaire (qui n'est pas la même chose que la fusion nucléaire), c'est à dire que ce dernier, produisant naturellement de la chaleur, peut fondre sous l'effet de cette dernière. On peut donc supposer que c'est ce qui s'est passé dans cette cuisine. AJOUT en lisant le blog du bonhomme je ne suis même pas sûr qu'il se soit agit de ça. Il a fait chauffer de l'americium, du radium et du beryllium dans de l'acide sulfurique et ça a explosé, probablement sous l'effet de l'ébullition de l'acide (qui bout à 337 °C, alors que les trois premiers fondent à 1176, 700 et 1287 °C respectivement).

En conclusion, quelques mots de différence changent complètement le sens d'un texte, et ce n'est pas parce qu'on publie des trucs sur le Web qu'on est un journaliste.

[ Posted on August 18th, 2011 at 17:41 | no comment | ]

A More Complicated PasswordCard!

Categories: [ IT ]

http://webspace.ship.edu/ambart/i_brain_knot.jpg

Angela Bartoli

To protect the password card from theft, there is one possibility. First, randomly generate and memorize a secret key composed of 12 numbers between 0 and 35 (one for each line of the card). Then for each letter of the mnemonic, shift this letter to the right (looping around the end of the line back to its beginning if needed) by the amount indicated by this line's secret key's digit before reading the symbol.

For an 8-symbol mnemonic, the entropy of this secret key is 41.4 bits, which gives a reasonnable amount of protection to the card even if it is stolen.

One obvious drawback is of course the strain it puts on the brain (although some may say it's good for the organ's health to work it out this way) and the time it takes to read one password. Another drawback is that the secret key is hard to remember, and if you forget it, you loose all your passwords.

Translating the secret key into letters and digits might make it easier to remember.

[ Posted on August 18th, 2011 at 17:24 | no comment | ]